jeudi 29 juin 2017

Aurélien

Auteur : Louis Aragon
Edition : Folio
Parution originale : 1944
Genre : Classique
Nombre de pages : 667
   Résumé : Aurélien Leurtillois est un ancien combattant qui a achevé la guerre dans l'armée d'Orient. Jamais vraiment remis des années passées au front, il mène dans le Paris des années 1920 l'existence oisive d'un jeune rentier célibataire et séducteur : garçonnière dans l'île Saint-Louis, nuits blanches au Lulli's Bar, soirées mondaines et liaisons sans lendemain. Spectateur désengagé de sa propre vie, il attend sans conviction de découvrir enfin l'objet d'une passion.
   Si quelqu'un m'avait dit, il y a quelques mois, qu'un jour je lirai une œuvre d'Aragon, je serais restée dubitative. J'ai toujours évité les auteurs surréalistes et dadaïstes dans ma vie, car ce ne sont pas des mouvements littéraires qui m'attiraient particulièrement, et ce, malgré mes études de Capitale de la douleur, L'Amour, la poésie et Les Mains libres de Eluard au lycée. Heureusement, les goûts et les couleurs changent, et, ayant découvert Aurélien de Louis Aragon sur la chaîne Youtube de Lemon June il y a quelques temps, j'ai décidé de découvrir l'auteur avec ce roman qui est un des sommets romanesques de son œuvre toute entière. Oui, j'ai mis la barre haute, mais n'ayez pas peur, car Aurélien mérite cet éloge.

   Aurélien est un roman dont l'intrigue se place dans l'entre-deux-guerres, et dépeint les dérives morales d'un jeune bourgeois, Aurélien Leurtillois. Pour situer le contexte, la Première Guerre Mondiale vient tout juste de se terminer, et le monde entier a sombré dans le déni le plus total, et le divertissement le plus absolu, afin d'oublier l'horreur de la Grande Guerre. "Jamais plus la guerre !" proclame-t-on partout dans le monde, et Aurélien se jette lui aussi à corps perdu dans les fêtes mondaines et les relations sans lendemain, se rendant régulièrement dans une boîte de jazz, le Lulli's. Cependant, il ne peut oublier le front de la guerre en Orient. Aurélien incarne ce "mal du siècle", dont Aragon a lui aussi été victime à l'époque.

   Le roman aborde également le sujet des passion interdites, et de l'impossibilité du couple. Aurélien s'éprend de Bérénice, la femme d'un pharmacien de province, venue passer quelques jours chez sa cousine Blanchette, elle-même la femme d'un ami d'Aurélien, Edmond Barbentane.
   De la plume d'Aragon jaillit la dénégation propre à cette étrange époque de l'Histoire : la scène de rencontre d'Aurélien et de Bérénice est aussi éloignée que possible de celles des grands romans du XIXè siècle, puisque le roman débute avec cette phrase : "La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide". Pourtant, le prénom de Bérénice reste omniprésent dans ce début de roman, il plane au-dessus d'Aurélien qui entre dans un processus de cristallisation à l'égard de la jeune femme, et va être bouleversé par une passion inédite pour celle-ci. C'est une histoire déroutante et hésitante qui va ainsi les unir, se cherchant sans jamais s'atteindre, enfermés dans une bulle qu'Aurélien a lui-même créée autour de lui, afin de se protéger d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place.
   Aragon questionne passionnément l'amour dans ce roman : pourquoi aimons-nous ? Aimons-nous parce que nous avons peur d'être seuls, parce que l'amour est une sorte d'échappatoire hors d'un réel ennuyeux et morne ? Le roman n'apporte pas de réponses à ces questions, mais des éléments de réflexion.

   En filigrane, outre l'histoire d'amour et de politique, le roman soulève la question de la condition de la femme au XXè siècle à travers notamment les personnages de Blanchette et Edmond, l'infidélité revendiquée par le mari, la soumission silencieuse de la femme. Aurélien fait le portrait de femmes plus différentes les unes que les autres, et de leurs désillusions les plus profondes.

   Aurélien est un magnifique roman pour lire l'Amour, celui qui investi le corps entier jusqu'à atteindre l'âme, du personnage et du lecteur. On ne peut terminer cette lecture sans être grandement chamboulé, car c'est un roman poignant, mais aussi très émouvant. Je suis heureuse d'accueillir dans mon cœur l'histoire d'Aurélien et de Bérénice, et j'espère vous avoir donné envie d'en faire autant.

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Compteur Livraddict

Bannière Livraddict

Compteur Betaseries

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...