mardi 28 mars 2017

This Is Us, saison 1 | Chronique Série

Titre original : This is us
Créée par : Dan Fogelman
Origine : Etats-Unis
Genre : Comédie dramatique
Première diffusion : 20 septembre 2016
Sur : NBC
Vue en : VOSTFR
S'étend sur : 18 épisodes
Statut : Terminée depuis le 15 mars 2017
Avec : Milo Ventmiglia, Mandy Moore, Sterling K. Brown, Chrissy Metz, Justin Hartley, Susan Kelechi Watson, Chris Sullivan, Ron Cephas Jones
   Pitch : Il y a en moyenne à travers le monde 18 millions de personnes qui partagent le même jour d'anniversaire. Mais les chances pour que certaines de ces personnes soient apparentées sont moindres. Il existe néanmoins une famille dispatchée entre New York et Los Angeles dont quatre membres sont nés le même jour...
   This is us est une série qui a fait beaucoup de bruit à son lancement fin septembre 2016. En effet, seulement trois jours après la mise en ligne de sa bande annonce, celle-ci comptait déjà 25 millions de vues sur la page Facebook de la série, ce qui représente cinq fois plus de visionnages que sur la bande annonce de Legend of Tomorrow, qui détenait jusqu'alors le record de vues pour une nouvelle série. Elle fait également la meilleure audience de NBC à sa case horaire depuis six ans, lors de la diffusion du pilot le 20 septembre 2016. Et NBC avait vraiment besoin de ce vent de fraîcheur, car malgré ses efforts honorables pour proposer des séries assez innovantes, bah c'est pas la joie niveau audience pour cette chaîne.
   Bref, vue la tornade qui s'est abattue sur les réseaux sociaux au début de la série, j'avoue avoir un peu pris peur et avoir attendu la fin de la saison, pour que "la mode" passe avant de la regarder en toute tranquillité. Ce que j'ai fait la semaine dernière. Et je viens maintenant vous parler de l'immense coup de cœur que j'ai eu pour cette première saison.



   This is us raconte l'histoire touchante d'une famille américaine composée de deux parents qui s'aiment plus que tout, et de "triplés". La particularité de cette histoire est que celle-ci nous est racontée sur deux timelines différentes : celle qui se déroule depuis la naissance des trois enfants jusqu'à leur adolescence, et celle qui commence à partir du jour de l'anniversaire des 36 ans des enfants. Cette dernière timeline est dépendante de la première, car le scénario est fait d'une telle sorte qu'on ne nous explique le comportement des enfants à l'âge adulte que par des flashbacks de leur enfance. C'est intelligent, car on sait depuis papa Freud que la plupart des insécurités et des barrières que nous nous forgeons à l'âge adulte sont causées par des évènements qui nous sont arrivés dans l'enfance, par une sorte d'effet papillon, alors autant le montrer, puisque la série télévisée, comme le cinéma, c'est l'art du récit par l'image.



   Cette série est donc une sorte de thérapie psychanalytique pour ses personnages, qui, pour s'en sortir, vont devoir se confronter à leurs problèmes d'enfants qui ressurgissent à l'âge adulte. En effet, les insécurités de Kate enfant et le contrôle constant de sa nourriture par sa mère l'ont menée à devenir obèse, l'impression de Kevin dans son enfance que ses parents se préoccupaient moins de lui et préféraient son frère l'ont mené à une quête de l'amour futile et un manque de confiance en soi à l'âge adulte, et quant à Randall, il est à la recherche de son père biologique depuis l'enfance.



   Par ailleurs, je crois pouvoir affirmer avec certitude que This is us est la seule série que j'ai vu dans laquelle j'aime absolument tous les personnages, ainsi que leur traitement. Cela faisait un moment d'ailleurs que je n'avais pas vu de série dans laquelle le traitement de personnages noirs ne tourne pas exclusivement autour du racisme. Il est là, c'est certain, parce qu'on est en Amérique et que l'Histoire ne s'efface pas, comme dans la scène où William se fait contrôler par la police parce qu'il a été sentir les roses d'un jardin derrière la barrière, mais dans cette série, il reste secondaire, pour se concentrer sur autre chose. Parce que, avant d'être des personnes noires, ce sont d'abord des être humains, qui devraient avoir droit, dans les séries comme dans la vraie vie, au même traitement que les personnes blanches. Je trouve le traitement des personnages obèses très intéressant aussi. A l'heure du "bodypositivisme", on a tendance à voir de plus en plus de femmes qui s'acceptent dans leurs corps, quel qu'il soit, et c'est absolument génial, mais cela invisibilise quelque peu les femmes qui n'y arrivent pas, comme Kate, qui ne supportent pas leur corps. Je trouve chouette qu'on ait là un personnage qui incarne cela, car un corps gros, qu'on l'accepte ou qu'on ne l'accepte pas, qu'on le trouve beau ou non, peut rester difficile à porter pour certains, et il est important de le rappeler à travers ce genre de personnages.



   J'ai eu un coup de cœur pour le personnage de William. Il est le père biologique de Randall, que ce dernier réussi à retrouver dans le pilot de la série. Comme pour beaucoup de mes personnages préférés, sa vie a été triste, on s'en rend compte à travers les nombreux flashback qui composent la série, mais lui, toute sa personne, brille et rayonne comme un soleil d'été. C'est une très belle personne, il est très enjoué, très compatissant, plein d'empathie, et sa relation avec Randall et sa famille est plus que touchante. Ce personnage m'a fait pleurer et rire plus d'une fois.



   J'aimerais terminer avec un mot pour les acteurs, qui sont tous excellents. Je connaissais déjà Milo Ventimiglia évidemment, il jouait le rôle de Jess Mariano dans Gilmore Girls, une série de mon enfance chère à mon cœur. le voir ici jouer un père de famille et un mari aimant, c'est voir cet acteur sous un angle nouveau, et c'est un pur régal. Avec Mandy Moore, ils jouent un couple merveilleux à l'écran, et, si je ne sais toujours pas si j'ai envie d'avoir des enfants un jour, ils m'ont donné envie le temps de 18 épisodes de fonder ma propre famille. Chrissy Metz et Sterling K. Brown sont de très belles découvertes pour moi, ils arrivent à créer de telles émotions avec leurs personnages ! Et mon coup de coeur ultime va à Ron Cephas Jones, que je découvre ici, que j'ai adoré, et dont je vais m'empresser d'aller découvrir toute la filmographie.



   Enfin, regardez This is us. S'il y a une série que vous devez découvrir cette année, c'est celle-ci.Vous allez devenir accro à cette famille à la fois merveilleusement normale et incroyable. 

 

https://buffyslibrary.blogspot.fr/search/label/Coup%20de%20c%C5%93ur

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...