samedi 24 juin 2017

La lecture en VO : pourquoi, comment, par quoi commencer ?

   Salut toi !

   La lecture en VO, comme le cinéma en VO, c'est une pratique qui peut rebuter un certain nombre de gens. C'est parfois fastidieux, on ne comprend pas tout, alors quand on veut lire pour ne pas se prendre la tête, ce n'est effectivement pas très attirant. Je n'écris donc pas cet article pour dire qu'il faut absolument lire en VO, que si tu lis uniquement des versions traduites tu es un mauvais lecteur, non non non, ce n'est absolument pas mon genre. J'écris cet article pour ceux qui ont envie d'essayer et qui n'ont pas les clés pour le faire. Je vais donc diviser cet article en plusieurs parties, d'abord pour donner des arguments envers la lecture en VO, ensuite pour dire comment se procurer des livres en VO, comment procéder à cette pratique, et enfin, quels livres sont selon moi les mieux placés pour commencer ou continuer la lecture en VO.


Pourquoi ?


   Tout d'abord, quand je parle de lecture en VO, il faut comprendre où je veux en venir. "VO" signifie "version originale", ce qui veut dire que si, par exemple, quelqu'un dont la langue maternelle est le français lit un livre initialement écrit en français, il va lire en VO, bien sûr. Je parle ici de "version originale" dans les conditions où le livre n'est pas écrit initialement dans la langue maternelle du lecteur. Voilà pour la précision.
   Au niveau culturel et enrichissement de la langue, il est à mon sens important de lire un livre en VO. Que ce soit au niveau de la syntaxe, de la grammaire, du vocabulaire, lire un livre dans sa langue originale permet de maintenir voire d'augmenter son niveau de langue, que ce soit en anglais, en espagnol, italien, russe, grec, etc. C'est de plus un moyen de s'immerger plus profondément dans le contexte culturel où le livre a été écrit. Chaque langue comporte ses petites particularités qui évoluent d'époque en époque, et lire en VO permet de capturer ces petites particularités et ainsi de mieux approcher le contexte culturel.



   Cela permet d'abolir la barrière de la traduction également, qui reste toujours assez subjective et reflète plus la plume du traducteur que celle de l'auteur. La traduction des romans A Song of Ice and Fire par Jean Sola fait par exemple polémique car le style du traducteur est archaïsant par rapport à la plume plus simple de George R.R. Martin.
   De plus, le coût des livres en VO est souvent moins cher que celui en VF, ce qui n'est pas négligeable.
   Enfin, et c'est un argument qui n'est pas des moindres, lire en VO permet aussi d'accéder à des livres qui n'ont pas eu droit à leur traduction. Il m'est arrivé parfois de lire en VO des sagas qui n'ont pas eu de VF car elles m'intéressaient beaucoup, comme la saga A Throne of Glass de Sarah J. Maas.

Comment ?


    Alors, c'est bien beau de savoir pourquoi on veut lire des livres dans leur version originale, mais encore faudrait-il savoir où se les procurer. Nos librairies et bibliothèques publiques sont tout de même fournies essentiellement en livres en français. Ce n'est pas forcément la meilleure façon de trouver LE livre qui nous fera aimer la VO, que de devoir choisir entre trois livres qui se battent en duel dans un coin isolé de nos librairies préférées. Alors je vais vous donner deux ou trois petites astuces pour trouver vos livres en VO.
   Pour ma part, j'achète les miens essentiellement en ligne, et je pense que c'est la meilleure solution quand on habite en France par exemple. L'autre solution, si vous êtes en voyage ou que vous habitez à l'étranger, est toute trouvée en revanche.
   Il y a notamment trois sites sur lesquels je vais généralement : Amazon, qu'on ne présente plus, sur lequel on trouve un large choix de livres en VO, et qui est un très bon site malgré des temps de réception parfois un peu longs ; The Book Depository, librairie en ligne qui a été rachetée en 2011 par Amazon, et présente une large sélection de livres en anglais, puisque le site est basé au Royaume-Uni, et propose des promotions régulières et intéressantes, même s'il faut compter les frais de port ; Et enfin, The Wordery, qui se trouve dans la lignée de The Book Depository, et en est même un des principaux concurrents, propose souvent le meilleur prix.


Suis-je prêt.e à lire en VO ?


   Je ne vous cache pas que, pour lire en VO, il faut tout de même VOULOIR sauter le pas, ne pas se sentir obligé de le faire. Il faut aussi avoir des bases dans la langue que vous choisissez. Vous pouvez difficilement vous lancer si vous ne comprenez pas un seul mot de ce que vous lisez. Enfin, je ne vous empêche pas d'essayer, mais ce ne sera pas concluant. Il vous faut d'abord apprendre les fondements de la langue, comme la syntaxe, la grammaire, la conjugaison. C'est ce qu'on apprend en cours de langues notamment, mais j'ai conscience que vous qui me lisez, n'êtes plus forcément dans les études, ne font pas d'études littéraires, ou tout simplement que vos écoles ne proposent pas de cours dans la langue que vous souhaitez.
   Si vous possédez ces bases, que vous pouvez acquérir grâce à des applications (Babbel, Duolingo, Memrise), des manuels de cours, des chaînes youtubes sur les langues, des MOOC, etc... vous pouvez commencer avec des livres faciles, comme des livres pour enfants. Cela va vous permettre d'acquérir du vocabulaire et une connaissance de la langue toute en douceur. Si vous lisez en VO un livre que vous connaissez très bien dans votre langue (à tout hasard, Harry Potter par exemple, qui a été édité dans 74 langues différentes, dont le latin), la lecture peut être d'autant plus facile parce que vous connaissez l'histoire.


   Ainsi, plus vous lirez en VO, plus ce sera facile pour vous de lire en VO. L'anglais et moi, par exemple, c'est l'amour total. C'est une de mes langues préférées, et, sans me vanter, je peux dire qu'aujourd'hui, je suis bilingue. On me demande souvent où j'ai appris à parler aussi bien l'anglais, pourquoi je passe souvent du français à l'anglais quand je parle, sans même m'en rendre compte d'ailleurs. Quand je me parle à moi-même (arrêtez, on le fait tous !), c'est souvent en anglais, quand je pense, c'est aussi en anglais, et parfois, j'écris même mes post-it et autres mémos en anglais. J'en arrive d'ailleurs parfois à utiliser des mots anglais juste parce que j'oublie mes mots en français, ou parce que le mot français n'exprime pas totalement l'idée que je veux faire passer.
   Il faut dire que ce ne sont pas les cours de langues à l'école seuls qui font progresser. Ils offrent des bases, mais il faut les entretenir et améliorer ses connaissances de la langue. Mon secret pour cela, qui n'en est pas vraiment un, c'est que je lis beaucoup en anglais, que ce soit des livres, des articles de journaux ou de blog, etc, et je regarde tous mes films et toutes mes séries en VO.
     Si vous vous sentez prêts à sauter le pas, je vous invite alors à le faire, à essayer, je vous promets que ça ne peut que vous faire du bien.

Quelques idées pour commencer/continuer la lecture en VO


   Il y a plusieurs types de livres que je vous conseille pour commencer la lecture en VO :

   La relecture : J'en parlais plus tôt avec Harry Potter, parce que, à part les textes sacrés des religions monothéistes, je ne connais pas d'autres livres qui aient été traduits dans autant de langues différentes (près de la moitié des langues existantes et répertoriées) ni autant lus dans le monde.  La relecture est idéale pour commencer parce que vous connaissez déjà l'histoire, vous avancerez d'autant plus vite et facilement dans votre lecture. Prenez de préférence un livre dont vous n'êtes plus tant imprégnés, de façon à ce que l'exercice soit fructueux, comme cela vous pourrez redécouvrir l'histoire en VO.


   Les livres pour enfants : L'avantage avec les livres pour enfants, c'est que ce sont souvent des livres courts, avec des images, un texte aéré. Pour commencer la lecture en VO, le mieux est de le faire à partir du début, comme les enfants. Après tout, le premier livre qu'on vous a mis entre les mains étant enfants n'était certainement pas L'Assommoir de Zola. Je me souviens que le livre avec lequel j'ai appris à lire en français s'appelait Quel bazar chez Zoé, dans lequel on apprenait toutes les bases du français. Une de mes amies de lycée, originaire de Russie, avait appris le français grâce aux nouvelles de la collection J'aime Lire.

   Les livres bilingues : La page de gauche est en VO, la page de droite est en VF. Ça marche un peu comme les sous-titres quand on regarde un film ou une série en VOSTFR. Personnellement, ce genre de livres m'ont sauvé mes études, notamment avec Dickens et Shakespeare en cours d'anglais, mais, étrangement, surtout en cours de littérature française, puisque les livres bilingues ancien français/français moderne existent aussi, et quand on a des profs fans du XVIè siècle et qu'on étudie Le Quart Livre de Rabelais ou L'Heptameron de Marguerite De Navarre en langue originale, le premier casse-tête est de comprendre ce qu'on lit.  


   Les BD, mangas, comics, romans graphiques : Quand le livre que vous lisez contient des illustrations, la lecture en est d'autant plus facilitée, puisque le texte va à l'essentiel, le contexte est servi par l'image. 

  Dans tous ces domaines, je vous recommande des lectures contemporaines. Pourquoi cela ? Parce que le vocabulaire utilisé est de l'ordre du quotidien, ce sont des mots que l'on emploie tous les jours. Les descriptions sont moins pointues, et les dialogues plus fréquents que dans d'autres types de livres apportent du dynamisme à la lecture. Même en étant une lectrice assez expérimentée en anglais, j'évite la fantasy ou le thriller, et même les classiques, sauf cas exceptionnels, car ce sont des romans dont le vocabulaire répond à des codes spécifiques, ou à des époques différentes, à un univers précis, voire inventé. Avec les livres en VO, il vaut mieux connaître déjà les codes auxquels répond l'univers du livre.

   Voici, pour finir, une sélection de 10 livres VO anglais, du plus facile (**) à aborder au plus difficile (****), pour commencer et/ou continuer la lecture VO :

1/ If I Stay, de Gayle Forman (**)
2/ Fangirl de Rainbow Rowell (**)
3/ Aristotle and Dante discover the secrets of the Universe de Benjamin Alire Saenz (**)
4/ Harry Potter de J.K. Rowling (***)
5/ The Book of Ivy de Amy Engel (***)
6/ Legend de Marie Lu (***)
7/ The Picture of Dorian Gray de Oscar Wilde (****)
8/ Romeo and Juliet de William Shakespeare (****)
9/ Wuthering Heights de Emily Brontë (****)
10/ A Song of Ice and Fire de George R. R. Martin (****)



   Je vous propose des livres en anglais parce que c'est ce que je connais le mieux, mais tous mes conseils s'appliquent également aux autres langues dans lesquelles vous souhaitez lire. 

   Il me semble avoir fait le tour de la question, mais n'hésitez pas à commenter s'il vous reste des doutes, des questions, ou si vous voulez apporter votre pierre à l'édifice et proposer vos propres astuces. Vous vous doutez bien que je ne peux pas faire du cas par cas, car vous seuls êtes juges pour situer votre niveau dans la lecture en VO, je ne peux que donner des conseils par palier. 
   Pour finir, je ne peux que vous conseiller de vous lancer ! Ayez confiance en vous, ne sous-estimez pas vos capacités, n'abandonnez pas au premier mot que vous ne comprenez pas, parce que, même en français, il vous arrive de ne pas connaître un mot que vous rencontrez dans un texte ! Et souvenez vous que, plus vous lirez en VO, moins vous aurez de lacunes dans la langue lue, plus la lecture sera facile.



   La lecture en VO doit avant tout être un plaisir, comme l'est la lecture en VF, alors amusez-vous bien, maintenant que vous avez les clés en mains !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...